Douleur talon fasciite plantaire Épine de Lenoir
FASCIITE PLANTAIRE & ÉPINE DE LENOIR

La fasciite plantaire est une des affections les plus souvent traitées en clinique. Les gens qui en sont affligés ressentent habituellement une douleur au talon, surtout lorsqu’ils sont en position debout. La fasciite se définie par une inflammation du fascia plantaire, souvent à son insertion à l’os du talon, mais également au centre de la voûte plantaire. Elle est fréquemment combinée avec une épine de Lenoir, celle-ci se définissant par une calcification à l’insertion du fascia plantaire sur le talon. Afin de poser un diagnostic précis, nous avons idéalement recours à la radiographie, puisque nous devons visualiser la structure de l’os.

Plusieurs situations peuvent être la cause d’une fasciite plantaire. Elle peut être due, entre autres, à un traumatisme, de mauvaises chaussures, une surutilisation, ou une biomécanique fautive. Elle se distingue par une dyskinésie post-statique, c’est-à-dire par une douleur après le repos. L’activité physique peut également augmenter la douleur. Il est important de traiter cette affection le plus rapidement possible. Plus on attend, plus la douleur persistera dans le temps et sera difficile à soigner. Nous recommandons donc d’appliquer de la glace quelques fois par jour, en plus de rouler une balle sous le pied. Le port de chaussures adéquates est également favorable.

Comment peut-on vous aider?

Premièrement, il est essentiel de déterminer la cause exacte des douleurs. C’est pour cette raison que lorsque vous venez à la clinique, nous procédons à une évaluation exhaustive, en plus de radiographies (si nécessaires). Par la suite, nous élaborons un plan de traitement qui vous recommandera dans certains cas : de pratiquer certains exercices, de suivre un traitement de thérapie manuelle, de porter des orthèses plantaires, ou encore de recevoir des injections de cortisone (ou autres).

Névrome de morton
NÉVROME DE MORTON

Le névrome est l’épaississement d’un nerf qui se retrouve à la base des orteils et qui vient innerver certains orteils. Le plus fréquemment irrité est celui qui se situe entre le 3e et le 4e métatarsien. Le port de chaussures trop étroites, des pressions et des mouvements répétitifs sur l’avant-pied peuvent être la cause de vos douleurs. Certaines personnes ressentiront comme une brûlure à l’avant-pied, des crampes dans les orteils et de petits chocs électriques. Les douleurs sont souvent amplifiées avec le port d’une chaussure étroite.

Comment peut-on vous aider?

Une fois que l’évaluation du pied est complétée, nous élaborons un plan de traitement ou nous suggérons une investigation par radiographie ou par échographie.

Le traitement de base consiste à opter pour des chaussures larges et à éviter le port de talons hauts. Par la suite, nous pouvons soigner avec une thérapie manuelle, une décompression de l’avant-pied par orthèse plantaire ou une injection de cortisone. Une chirurgie peut être considérée dans les cas les plus sévères.

Hallux Valgus
HALLUX VALGUS

Le hallux valgus, ou plus communément appelé l’oignon est une déviation de l’os du gros orteil, laissant apparaître une bosse sur le côté interne de l’avant-pied. Les causes les plus fréquentes de cette affection sont l’hérédité, le port de mauvaises chaussures ainsi qu’un problème biomécanique. Généralement, les premières douleurs apparaissent avec la friction des chaussures sur la bosse. Il est donc important de prévenir avec des chaussures de largeur adéquate.

Comment peut-on vous aider?

Nous évaluons tout d’abord la cause de la déformation pour établir le plan de traitement. Habituellement, nous prenons des radiographies afin de bien visualiser la déviation osseuse et de déterminer la gravité du problème. Par la suite, nous observons ensemble les chaussures qui vous conviendraient le mieux et nous nous penchons sur d’autres traitements conservateurs. Le port d’une orthèse plantaire peut être nécessaire dans certains cas. La chirurgie est envisagée en dernier lieu. Chaque cas est différent, il est donc primordial d’avoir une bonne évaluation.

ORTEILS MARTEAUX

Orteils marteaux est une déviation des os des orteils, appelés phalanges, créant une courbure vers le bas, comme si les orteils voulaient trop agripper le sol. Il peut être causé par l’hérédité, de mauvaises chaussures ou par compensation d’une autre déviation osseuse comme le hallux valgus. Il est toujours important d’avoir une chaussure profonde afin d’empêcher les orteils de frotter sur le dessus et de créer des cors douloureux.

Comment peut-on vous aider?

À la clinique, nous évaluons, en tout premier lieu, la sévérité des orteils marteaux. Il est possible que nous vous recommandions la prise de radiographies lors du premier rendez-vous. Ensuite, nous vous encourageons à suivre des traitements adaptés à votre condition : chaussures particulières, pansements d’accommodation aux orteils, orthèses plantaires ou chirurgie, dans les cas les plus sévères.

Pied Plat
PIED PLAT ET PIED CREUX

Lorsque le pied s’affaisse (pied plat) ou creuse (pied creux), il se produit habituellement des répercussions sur l’alignement du pied en général. Cette condition peut engendrer un désalignement de la cheville, du genou et du dos, et par conséquent, provoquer des douleurs dans tout le membre inférieur. Lorsque celles-ci surviennent, il est primordial de revenir à la base (le pied, le talon, la cheville) et de vérifier si celle-ci est bien alignée.

Hyperkératose
HYPERKÉRATOSE (CORNE, CALLOSITÉ)

Il s’agit d’un épaississement de la couche cornée de l’épiderme (couche superficielle de la peau). L’hyperkératose est souvent causée par une force mécanique de friction anormale sur la peau secondaire, due à une activité particulière: de mauvaises chaussures, ou une biomécanique fautive, par exemple.

Cor plantaire
COR PLANTAIRE

Il s’agit d’une lésion circulaire, nucléée et dure. On la retrouve habituellement dans les points de pression anormaux sous les pieds et elle cause souvent de fortes douleurs à la pression directe. Nous pouvons également retrouver un cor entre les orteils que nous nommons « œil de perdrix ». Ce dernier est souvent causé par le port de chaussures étroites ou à des déviations des orteils.

ONYCHOMYCOSE

Le champignon des ongles est une affection que nous voyons régulièrement en clinique podiatrique. L’onychomycose peut être contracté suite à une contamination dans des endroits publics, suite à une contamination par des instruments non-stérilisés, à un traumatisme de l’ongle, ou soit chez quelqu’un qui présente les facteurs aggravants au niveau des pieds : l’humidité, la chaleur et la noirceur. Elle peut se limiter à un seul ongle, ou contaminer tous les ongles. Visuellement, on note sur l’ongle une décoloration, un décollement et un épaississement. Il est souvent accompagné par des débris blanchâtres sous l’ongle. Parfois, on peut aussi percevoir une odeur désagréable.

Afin de prévenir l’onychomycose, nous vous conseillons de ne pas marcher pied nu dans les endroits publics, de garder vos ongles courts afin d’éviter les microtraumatismes dans les chaussures, d’éviter les milieux humides (donc de toujours avoir des chaussures et des bas secs) et d’éviter les centres de pédicures qui ne respectent pas un standard sanitaire de base (où les instruments ne sont pas stérilisés). Une désinfection de vous chaussures est également conseillée.

Comment peut-on vous aider?

Premièrement, il est primordial de s’assurer que l’affection de l’ongle est bien du champignon. Si les signes ne sont pas clairs, nous recommandons une culture de votre ongle afin de confirmer le diagnostic. Une fois le problème ciblé, nous élaborons un plan de traitement selon la sévérité de la pathologie. Cela peut consister en une coupe et un amincissement de votre ongle, la prescription d’une crème, de gouttes, ou d’un traitement combiné avec des médicaments oraux prescrits par votre médecin.

Verrue plantaire
VERRUE PLANTAIRE

La verrue plantaire est une lésion bénigne développée par le virus du papillome humain (HPV). Cette lésion se limite à l’épiderme (couche superficielle) de votre peau. Elle est contagieuse, ce qui fait en sorte que nous recommandons de faire un traitement dès son apparition. Elle se caractérise par une forme habituellement circulaire avec, la plupart du temps, des petits points noirs, de la corne sur le dessus ainsi qu’un arrêt des lignes de la peau. Des douleurs sont souvent ressenties en pinçant la lésion.

Pour prévenir cette pathologie, nous vous recommandons d’éviter de marcher pied nu dans les endroits publics (vestiaires, piscines, chambres d’hôtels, etc…) et de nettoyer et désinfecter vos pieds régulièrement.

Comment traiter?

Des produits en vente libre peuvent être utilisés si la verrue plantaire est très petite. Par contre, si elle s’est bien étendue, le traitement peut être long et inefficace, dû à l’épaisseur de la peau sous les pieds.

Il est important de s’assurer que la lésion traitée est bien une verrue plantaire puisque d’autres lésions, plus problématiques, peuvent y ressembler. Si les traitements de maison ne fonctionnent pas, consultez un professionnel de la santé, apte à poser le bon diagnostic!

Comment peut-on vous aider?

À la clinique, nous sommes conscients qu’aucun traitement de verrue plantaire n’est efficace à 100%. C’est pour cette raison qu’après l’évaluation de la lésion, un nettoyage de la verrue plantaire est effectué et un traitement vous est proposé. Le nombre de rendez-vous est relatif à la grosseur et à la résistance de la verrue plantaire.

Ongle incarné
ONGLES INCARNÉS

Un ongle incarné se définit par un ongle qui entre dans la peau, souvent à l’extrémité des sillons de celui-ci. Fréquemment causé par une mauvaise coupe, il peut aussi être causé par une forme courbée ou trop large de l’ongle, par un traumatisme ou le port de mauvaises chaussures. S’il n’est pas soigné rapidement, cela peut occasionner des douleurs et un risque d’infection (rougeur, enflure et présence de liquide purulent). Il est donc conseillé de le prendre en charge le plus tôt possible lorsque les premiers symptômes apparaissent.

Pour prévenir cette pathologie, une bonne technique de coupe d’ongles est conseillée. Nous recommandons également le port de chaussures qui conviennent à votre pied.

Comment traiter?

À la maison, si les symptômes apparaissent, vous devez désinfecter la région douloureuse et tremper votre orteil dans de l’eau saline plusieurs fois par jour. Il est aussi conseillé de masser le sillon de votre orteil afin de dégager la pression de votre ongle. Vous pouvez également appliquer une crème antibiotique. Si les douleurs persistent, votre podiatre peut vous aider.

Comment peut-on vous aider?

Après l’évaluation de votre orteil, selon votre état de santé et de la gravité du problème, votre podiatre déterminera le meilleur choix de traitement pour vous. Un simple nettoyage et dégagement de l’ongle peut être suffisant. Autrement, une intervention chirurgicale mineure vous sera proposée afin d’éliminer l’ongle incarné de façon permanente. Cette chirurgie peut être extrêmement bénéfique pour les personnes qui souffrent de cette pathologie de façon récurrente.